Les Masques en tissu = Les Masques « BARRIERES »

Différents_type_masque

Depuis le 17 mars 2020 à 12h00, nous voilà presque tous confinés chez nous ! Presque, oui car une partie de la population continue à exercer son métier s’exposant potentiellement chaque jour à cette pandémie historique.

Nous devons faire face à une pénurie : celle des MASQUES de protection pour nos soignants mais aussi pour toutes les personnes qui en auraient la nécessité pour se protéger d’une potentiel contamination.

Très vite les couturiers (ères) avons été sollicités (ées) pour confectionner des masques en tissus pour pallier à ce manque. Je redoutais ce moment car ayant travaillé en hôpital je sais à quel point la sécurité sanitaire et importante et primordiale ! De nombreuses questions alors ont emergé quant à l’efficacité d’un masque en tissu, aux matières premières à utiliser à la forme à privilégier ….

Rapidement un modèle est sorti et a été partagé massivement sur les réseaux sociaux : le modèle conseillé par le CHU de Grenoble document assez sérieux et de très nombreuses fois relayé.

Très vite, une amie maman d’école, infirmière en libéral m’a contactée pour que je lui en confectionne car son stock de masques était quasi épuisé et une livraison tant attendue n’arrivait pas… Je n’ai pas pu lui refuser et comme beaucoup j’ai pensé « C’est mieux que rien ». Après vérification de la véracité du document du CHU de Grenoble, je me suis lancée dans la confection des premiers masques d’après ce modèle là avec des tissus de mon stock en coton biologique. Modèle assez long à faire mais ergonomique et confortable. Mais selon les recommandations de l’AFNOR, ce modèle n’est pas idéal à cause des coutures centrales qui sont une porte d’entrée supplémentaire…. (cf tableau ci-dessous) Modèle que j’ai rapidement écarté pour cette raison afin de ne prendre aucun risque.

recommandations_masques_Afnor

Tableau issu du guide AFNOR téléchargeable sur demande sur le site AFNOR

Peu de temps après une blogueuse ingénieur textile a sorti un article (mis à jour depuis) intéressant sur les différents types de masques existants, leurs fonctions,  leur efficacité  mais également un comparatif sur les différents tissus à utiliser. Article qui m’a conforté dans cette démarche de me dire que les masques en tissu servent à quelque chose s’ils sont confectionnés correctement avec les bons tissus  et s’ils sont utilisés en respectant des règles strictes telles que définies dans le guide AFNOR (téléchargeable sur demande).

Il reste un article vraiment intéressant, un des premiers qui fait bien le tour de la question. Mais il y’a un élément sur lequel je vais m’attarder, celui du rajout d’un filtre jetable pour coller au plus prés du masque chirurgical qu’utilise les soignants. Le filtre contenu dans ces masques est  : le spunbond et plus particulièrement le SMS : Spunbond Meltblown Spundond qui est un « tissu » non-tissé de grande couverture qui a pour propriété de faire office de filtration, créant une barrière antibactérienne et réduisant ainsi le risque d’infection et l’attaque microbienne, d’où sont utilisation pour les masques chirurgicaux.

Voilà ce que j’ai pu trouver sur cette matière que je découvre totalement : « Le SMS est un tissus non-tissés de grande couverture. Son faible grammage permet d’obtenir une grande résistance longitudinale et transversale et son toucher doux en fait un produits indiqué pour le secteur médical et hygiénique. D’autant plus que des traitements spécifiques confèrent au SMS des caractéristiques différentielles (hydrophile, antibactérien, imperméabilité à l’huile, à l’alcool et au sang). Il est constitué de filaments continus 100% polypropylène (PP), disposés au hasard et soudés thermiquement grâce à un procédé de calandrage, ou méthode Spunlaid termobonded, doublé d’une couche de meltblown et d’une autre de spunbonded polypropylène. Son poids est entre 15 gr/m² et 200 gr/m² et il a un aspect doux au toucher. L’application d’un traitement approprié au cours de la fabrication du SMS permet de différencier le produit pour des usages spécifiques. * HYDROPHILE : Le SMS est hydrophobe.* ANTIBACTÉRIEN: Ce traitement protège le tissu des bactéries et des champignons.* ANTI-ACARIENS: Les tissus traités contre les acariens protègent le tissu des acariens de la poussière.* ANTISTATIQUE: Le traitement antistatique aide à neutraliser la charge électrique sur le tissu.* IMPERMÉABILITÉ À L’ALCOOL ET AU SANG: Le traitement contre l’alcool et le sang permet de repousser ceux-ci et rend ainsi possible son utilisation dans le secteur médico-sanitaire.* IMPERMÉABILITÉ À L’HUILE: Le traitement oléophobe aide à repousser l’huile pour certaines applications qui requièrent cette propriété (j’imagine dans le secteur de la restauration). Et enfin un traitement qui peut aussi lui procurer une * RÉSISTANCE À LA PRESSION HYDROSTATIQUE. Cette matière peut aussi bien être utilisée dans différents secteurs tels que la publicité et  l’impression numérique, pour des usages industriels, des usages uniques que médico-sanitaire, secteur qui nous intéresse ici.

Mais voilà où en trouver ? J’ai fait de nombreuses recherches qui m’ont emmené vers de nombreux distributeurs chinois …. J’ai pu trouver un fabricant Espagnol avec lequel j’ai pris contact (A suivre…).

Chacun y va de son conseil sur ce que l’on peut mettre comme insert mais attention PRUDENCE, on ne peut pas mettre n’importe quoi ! Il est souvent cité un morceau de sac d’aspirateur ou un filtre à café en guise de matériau filtrant hors ceux-ci sont déconseillés par l’AFNOR (foire aux questions)

Certains proposent d’utiliser des compresses mais attention, il en existe de plusieurs sortes avec des propriétés différentes ! Les tissées sont à proscrire car elles ont une trame de tissage lâche et sont réalisées avec du coton qui a subi un traitement pour le rendre hydrophile (qui absorbe l’eau). Il est donc préférable d’utiliser des compresses non tissées plus adaptées mais attention il en existe des stériles, des non stériles, des désinfectantes donc il faut être très vigilant … bref pas facile de s’y retrouver.

D’autres achètent des rouleaux d’In-tissé ou de non tissé vendus souvent pour faire des nappes, chemin de table à usage unique pour en découper des filtres. Elles sont la plupart en PP Polypropylene avec des grammages différents… Là aussi prudence ! N’oublions pas que porter un masque doit permettre de respirer et qu’i faut s’assurer de l’innocuité des matières utilisées donc s’assurer que ces matières sont certifiées sans danger !

On voit aussi l’utilisation de ouatine de polyester qui existe en différents grammages. Mais quid du grammage à utiliser ? Et surtout ce qui va jouer va être la combinaison avec les autres matières utilisées et leur densité. Pas simple !

Grâce aux échanges avec de nombreux (ses) collègues, j’ai eu également accès rapidement à des documents publiés par defimode.org sur le cahier des charges pour fabriques des masques avec des modèles détaillés et des consignes validées par la DGA (Direction Générale des Armées) qui m’ont servi de base pour les premiers masques.

Puis de nouveaux documents officiels sont sortis le 27 mars publiés par L’AFNOR avec des évaluations et conseils sur les tissus à utiliser, les formes à privilégier et des indications de confection. Un autre tableau à retrouver ICI présente les tests de caractérisation matière pour les masques à usage non sanitaire, réalisés par la Direction Générale de l’Armement. Il est assez complet et mis à jour régulièrement. A REGARDER absolument et s’en servir pour faire le choix des bonnes matières et combinaisons. 

Depuis un nouvel intitulé est rentré dans le vocabulaire des masques : les « Masques Barrières » avec 2 nouvelles catégories  « La création de deux nouvelles catégories d’équipements de travail exclusivement réservées à des usages non sanitaires destinés à prévenir les projections de gouttelettes a été officiellement annoncée le lundi 30 mars »

Après avoir étudié tous ces documents et en tenant compte  des retours du masque à 3 plis par la sage femme et des autres prototypes réalisés pour mon amie infirmière, j’ai décidé de partir sur le modèle bec de canard qui a l’avantage non négligeable de faciliter la respiration et d’être assez rapide à faire. Je vous en parle dans un prochain article.


Site du Ministère des solidarités et de la Santé  . Vous trouverez des réponses de médecins à de nombreuses questions

Site du gouvernement avec toutes les informations sur le coronavirus : recommandations, attestations…

Site de la Direction Générale des Entreprises avec dossier spécial Covid 19.

Le site AFNOR : Agence Française spécialisée dans les normes et qui a publié un guide avec des modèles pour réaliser des « masques barrière ». Dossier spécial sur Les masques barrières 

Le site IFTH : Institut Français du Textile et de l’habillement qui contribue beaucoup aux différents tests et recommandation sur masque. Dossier spécial sur les masques et les blouses.

Article sur EuraMaterials « comment faire face ensemble à la pandémie de coronavirus »/

Articles sur EuraMaterials « Masques pour faire face au coronavirus comment s’y retrouver « 

Article sur EuraMaterials « Masques à usage non sanitaire, les résultats des tests de caractérisation matière de la DGA »  Attention, les mises à jours ne sont pas toujours faites ! Vérifier sur le site del’IFTH.

Résultats des tests de caractérisation matière pour les masques à usage non sanitaire, réalisés par la Direction Générale de l’Armement Attention, les mises à jours ne sont pas toujours faites ! Vérifier sur le site del’IFTH.

 modeintextile.fr avec un dossier spécial Covid 19

Articles sur des entreprises qui s’investissent sur la fabrication de masques sur usinenouvelle.com 

Article sur Les « Masques, respirateurs, tests… les meilleures initiatives de la semaine pour lutter contre les pénuries »

Un maque a été développé par le CHU de Lille : le GARRIDOU  qui est breveté a été mis en production avec le fabricant textile LEMAHIEU et le collectif Le Souffle du Nord.

Un article sur le site Linternet : « Masques de protection pour le grand public : à quoi vont servir vos futurs masques « barrières » ? » 

Directive concernant le lavage des masques en tissus : PROTOCOLE

Si vous le souhaiter, vous pouvez laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s