Le Masque en tissu Barrière forme Bec de Canard

masque_tissu_barrière_canard-01

Suite à mon précédent article sur les masques en tissus dit « Masques Barrières » je traite aujourd’hui la question du choix du modèle. Je ne vais parler que de MON choix et des raisons de ce choix.  Mais un autre choix est possible comme le masque à pli qui sera conforme aux recommandations de l‘AFNOR et non comme on l’entend beaucoup dire aux « normes AFNOR », il s’agit de recommandations uniquement.

AFNOR_HOMOLOGATION

Au préalable, rappelons selon l’AFNOR que « Les masques barrières répondent à un niveau d’exigence moins ambitieux que les masques chirurgicaux et FFP2 qui doivent être en priorité utilisés par les personnels de santé et les populations exposées. Répondant à des critères validés par près de 150 experts, les masques barrières ont pour ambition d’apporter une protection supplémentaire à toute personne saine, en complément des gestes barrières et de la mesure de distanciation. {…} Ce masque n’exonère à aucun moment des gestes barrières. C’est une protection supplémentaire pour les personnes saines lorsqu’elles se déplacent ou travaillent », résume Rim Chaouy, responsable de pôle santé et sécurité au travail d’AFNOR et pilote du projet. Le document AFNOR Spec « Masques barrières » (à télécharger) propose aussi un volet important de recommandations d’usage, pour des personnes non habituées à porter un masque. La performance de tout masque pouvant être détériorée par une mise en œuvre défaillante, ce point est extrêmement important. »

LA FORME : Au regard des informations que j’ai pu récupérer mais également grâce aux retours de la sage femme et de l’infirmière pour lesquelles j’ai confectionné des masques et avec mes propres essais j’ai orienté mon choix sur la forme bec de canard.

Pourquoi le bec de canard ? Car lorsque l’on n’a pas l’habitude de porter un masque, il est plus facile de respirer avec et de plus je trouve que l’on est moins tenté de mettre sa main dessus pour le décoller de la bouche,  geste qui rend le masque inutilisable si l’on ne s’est pas lavé les mains juste avant.

De plus, c’est un modèle que je trouve assez rapide à faire et confortable avec son grand élastique qui fait le tour complet de la tête. Il s’avère en plus que le tissu que j’ai en stock s’y prête bien.

LA MATIERE : j’ai opté pour du 100% coton.

Pourquoi du coton ? Car en tant que créatrice écoresponsable c’est une matière que j’ai en grosse quantité car elle est naturelle avec un impact réduit sur l’environnement (surtout si est 100% biologique certifiée GOTS). J’ai donc souhaité utiliser en priorité les tissus en stock d’autant qu’il est difficile de commander des tissus en ce moment.  Mon choix s’est porté sur une cretonne 100% coton 145g/M2 certifié Oekotex. Pour les prochains je souhaite utiliser les tissus tissés en France par Les Trouvailles d’Amandine qui sont 100% biologiques certifiés GOTS et qui sont en cours d’évaluation par la DGA. La cretonne que j’ai a une certaine rigidité qui se prête bien à cette forme mais attention car avec un tissu souple, cela n’est pas forcément adapté.

Dans le premier tableau qui date de fin mars, le Tableau récapitulatif (mis à jour réguliérement chaque semaine) des tests ayant été effectué par la DGA (Direction Générale des Armées) classait un masque fait avec une double épaisseur de coton de 145gr/m2 en catégorie 1 (Cf capture d’écran plus basse). Dans les versions plus récentes (7 avril, 10 et 16 avril) du tableau des évaluations faite par la DGA, cette ligne A DISPARU …. Après échanges avec une des sociétés en lien avec la DGA, il m’a été précisé qu’en raison du manque d’informations sur les caractéristiques de ce tissu la ligne avait été retiré …

Attention ! Le modèle que j’ai réalisé n’est pas fait avec un tissu  testé  je n’ai donc aucune garantie de son efficacité ! Je me suis référée au premier tableau dont la ligne a disparu par la suite à cause du manque de caractéristiques sur le tissu…  Voici la capture d’écran que j’ai pu faire.

évaluation_masque_tissu_coton

A quoi correspondent ces catégories, Catégorie 1 et Catégorie 2 ?

Selon euramaterials  « Au terme d’une démarche supervisée par l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) avec le soutien de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES), deux nouvelles catégories de masques à usage non sanitaire ont été créées, par une note d’information des ministères de la santé, de l’économie et des finances, et du travail du 29 mars 2020.

  • CATÉGORIE 1 : les masques UNS 1
    Les masques individuels à usage des professionnels en contact avec le public. Ces masques sont destinés aux populations amenées à recevoir du public dans le cadre de leurs activités professionnelles (policiers, gendarmes, hôtesses de caisses, etc.). Ils filtrent au moins 90 % des particules de 3 microns.
  • CATÉGORIE 2 : les masques UNS 2
    Les masques de protection à visée collective pour protéger l’ensemble d’un groupe. Ces masques sont destinés aux individus ayant des contacts occasionnels avec d’autres personnes dans leur cadre professionnel. Ce type de masque pourra être porté par l’ensemble des individus d’un sous-groupe (entreprise, service…) ou en présence d’autres individus porteurs d’un masque d’une autre catégorie, lorsque le poste ou les conditions de travail le nécessitent. Ils filtrent au moins 70 % des particules de 3 microns.

Le tableau des évaluations est régulièrement mis à jour avec les dernières évaluations effectuées. D’autres lignes pourtant intéressantes ont elles aussi disparu ! Prenons ces 2 lignes en-dessous. La ligne 21

tableau_DGA_tissus coton

Tableau des évaluations de la DGA du 1er avril 2020

La ligne entre le 1er avril et le 10 avril a disparu

evaluation_DGA_10avril_ligne2122

Tableau des évaluations de la DGA du 10 avril 2020

La visibilité n’est pas très bonne mais la ligne 21 du 1er avril évaluant un masque en tissu coton 115g/M2 en 2 couches classé en catégorie 2 a donc disparu à cause du manque d’informations sur les caractéristiques du coton.

A la ligne 22 du tableau du 10 avril, un masque fabriqué avec « 2 couches de percale 80 fils non lavé Ne 40/1×40/1 110 fils/inch x 90 fils/inch soit 44×35 fils/cm en Nm 68/1 Ch et Nm 68/TR ».

DECRYPTAGE 

Pour tenter de décrypter 44X35 Nm 68/1.  44 X 35 veut dire que le tissu est composé de 44 fils dans un sens et 35 dans l’autre sens. Nm signifie = numéro métrique des fils. Pour information 50 est considéré comme un fil fin. Plus le fil est fin, plus le tissu sera doux au toucher. Plus le numéro est élevé, plus le fil sera fin (50 = 50 mètres pour 1 gramme). Par exemple pour une percale de coton, le numéro métrique (Nm) sera de 60 minimum. Cela équivaut à un grammage environ de 130gr/m2. Ici le chiffre de 68 indique un fil fin.  

La difficulté est de pouvoir comparer entre 2 fabricants car même s’il existe des principes de base qui ont évolué, tous les fabricants ne les ont pas forcément conservant les anciennes habitudes. A cela se rajoute le fait que les Britanniques, même s’ils sont officiellement passés au système métrique depuis les années 1970, ne comptent pas comme les autres… La France et la Grande-Bretagne font partie des grands pourvoyeurs de fils…

À cela s’ajoute que le calcul du tissage des fils ne s’effectue pas de la même manière selon la matière dont il s’agit… En principe, en France, depuis 1942, la base du numérotage pour le coton est le numéro métrique (NM) :  un fil d’une longueur de 1 000 mètres pour un poids constant de 1 000 grammes. Ainsi, le n° 1 est un fil dont 1 000 mètres pèsent 1 000 grammes et, par exemple un n° 40 est un fil dont 40 000 mètres pèsent 1 000 grammes. Mais, avant 1942, on utilisait le numéro français, dont la base était une longueur de 1 000 mètres pour un poids de 500 grammes.

Autre ligne intéressante qui classe un tissu coton utilisé en monocouche  en catégorie 2 et QUI A DISPARU DANS LE DERNIER TABLEAU EN DATE DU 16 AVRIL :

Toile_190gr_coton

Tableau d’évaluations de la DGA du 10 avril 2020

Il s’agit d’une toile 100% coton ici utilisée en monocouche d’une densité de 190g/m2. Chaine  : Nm 28 coton – 25 fils/cm.  Trame : Nm28 coton-24 fils/cm . Tissu qui permet de classifier ce masque en catégorie 2.

La façon de caractérisée de ce tissu n’est pas la même précédemment ….du coup la comparaison est difficile mis à part sur le grammage….

Cela montre la complexité de la lecture d’un tel tableau et l’interprétation à donner aux caractéristiques des tissus qui y sont données. Et par conséquent  la complexité pour choisir la matière  première à utiliser sans avoir les informations sur les fournisseurs !

COMMENT FAIRE UN MASQUE forme bec de canard ?

 Je vous proppose MA façon de faire mais il est possible de faire différemment. J’ai choisi celle là car elle me permet d’en faire plusieurs à la suite et de façon rapide et qu’à porter c’est plus facile de respirer qu’avec un masque à plis qui colle à la bouche.

Matériel nécessaire :

  • une bande coton de 22 cm de hauteur et 44 cm de large de 145g/m2 pour 1 masque (double épaisseur intérieur et extérieur)
  • un tapis de coupe et une roulette de découpe (ou une paire de ciseaux)
  • le patron imprimé (AFNOR) découpé et plié en 2 auquel j’ai rajouté 1 cm de marge
  • une surjeteuse
  • une piqueuse plate
  • 70 cm d’élastique (ici 5mm de large)

Au préalable on lave son tissu en suivant les indications données par le guide AFNOR téléchargeable sur le site (ou à me demander par mail). Ici je l’ai lavé à 60° et passé au sèche linge. On se nettoie  bien les mains à chaque étape. On désinfecte tout son matériel et son espace de travail (ici alcool à 70°).

  1. ETAPE Découpe :

Pour faciliter la découpe, j’ai plié mon patron en 2 ainsi que mon tissu. Je me sers d’une lame rotative et d’un tapis de découpe car je vais plus vite comme cela. Ici j’en ai découpé pour en faire 6 à la chaîne.

patron_masque_barrière_bec_canard_afnor

On assemble 2 morceaux (3 ne permet pas avec ce tissus de respirer suffisamment bien) endroit contre envers (ce qui permet de ne pas se tromper entre l’intérieur et l’extérieur du masque). On peut épingler avec des épingles fines si on préfère bien maintenir les 2 morceaux ensemble.

2. ETAPE Assemblage à la surjeteuse :

Avec la surjeteuse on assemble les petits côtés les uns à la suite des autres pour gagner du temps.

On coupe les chaînettes pour séparer les morceaux surfilés et on plie en deux endroit contre endroit (photoN°7) son masque en devenir.

On surfile les côtés pliés endroit contre endroit de chaque coté, on coupe les chainettes . On retourne et on obtient la forme du masque.

3. ETAPE Assemblage à la piqueuse plate :

On rabat le bord surjeté vers l’intérieur d’environ 1 cm. On fait la même chose de l’autre côté.

4. Rajout optionnel d’une tige métallique pour augmenter l’efficacité du masque. J’avais du fil de cuivre et après test en machine à 60° j’ai opté pour cette option.

5. Couture finale et ajout de l’élastique

11_Masque_canard

Voilà votre masque est terminé ! Bravo !

Mais avant de le porter pensez à le laver à 60°C, le passer à la machine puis au sèche linge suivi d’un coup de fer à repasser tout ça en ayant les mains propres et désinfectées (un bon lavage au savon suffit) et de le conserver dans des conditions optimales afin qu’il reste « sain ». 

ATTENTION DE BIEN RESPECTER TOUTES LES RECOMMANDATIONS DE L’AFNOR POUR LA MISE EN PLACE DU MASQUE, SON ENTRETIEN ET SES CONDITIONS D’UTILISATION. masque_tissu_barrière_canard-01

 

6 réflexions sur “Le Masque en tissu Barrière forme Bec de Canard

    • Bonjour, de mon côté, je privilégie des matières naturelles et recyclables donc pas de « sms ». Les dernières évaluations faites par la DGA mettent en évidence qu’une simple, double ou triple couche de coton est efficace et permettent de classer les masques en catégorie UNS1 et UNS2 donc allons-y ! Maintenant faut obtenir les tissus qui ont été testé.

      J'aime

      • Oui je pense comme vous car on inhale l’air du masque, il faut bien évaluer la toxicité des materiaux -parfois présence de nanomateriaux non précisée- et je préférerais eviter polyester et polypropylène.

        Mon masque maison 2 couches, à plis, est en popeline gots C Pauli. Qui m’indique 57 fils cm (loin des 120 préconisés pour l’un des masques uns1), pourtant j’ai du mal à respirer avec. Élastiques trop serrés peut être. Je vais essayer le bec de canard en suivant votre tuto, et aussi un masque une pièce froncée au nez, avec sur les côtés plis princesse et smocks. Essayer car je ne sais pas coudre 🙂

        Comme vous l’avez souligné, le classement DGA bouge, certains masques retirés, d’autres ajoutés, les caractéristiques des matériaux souvent incomplètes. Plutôt long et compliqué de trouver les même tissus en boutique. La flanelle et le nid d’abeille en tant que filtres ne doivent pas être trop lourds je crois ; il y en a un peu en boutiques bio.

        Pour me rassurer, je vais tout de même aussi chercher SMS et intissé oekotex.

        Bref merci beaucoup pour votre réponse et pour vos articles, un tres bon week end

        Le sam. 2 mai 2020 à 14:41, L’ATELIER D’ISOLINE, créations uniques et sur

        J'aime

      • Je connais bien les tissus C.Pauli, il s’agit d’un de mes fournisseurs. La popeline de C.Pauli est en 57 ou 64 fils mais cela ne suffit pas comme donnée. Il est important d’avoir le nombre de fils en trame et en chaîne. Chez eux le 64 fils est tissés avec 26 en trame et 38 en chaîne. Et dans les tableaux de la DGA aucun tissu testé à ces mêmes ces mêmes caractéristiques…donc difficile de savoir… Il faudrait en plus comme information complémentaire la qualité du fil pour pouvoir vraiment comparer …. Il n’est pas nécessaire de rajouter un filtre vraiment. Oubliez flanelle et le ni d’abeille, ça sera irrespirable… La popeline des Trouvailles d’Amandine est bien adaptée en 2 couches (Les tests sont en cours pour la capacité de filtration mais OK pour la respirabilité en 2 couches). Pour le bec de canard, il faut un tissu avec un peu de rigidité pour que le masque garde sa forme sinon il va tomber…. La cretonne que j’avais en stock avait ses caractéristiques. Dès que j’ai des informations je partagerai. Bonne soirée.

        J'aime

      • Bonjour,

        (Je ne retrouvais plus l’emplacement de votre mail dans la boite, désolée pour cette réponse tardive.)

        Merci pour ces précisions j’avais du mal à comprendre le principe du nombre de fils. AmandineCha est très bien apparemment, j’ai commandé il y a 2 semaines. C’est noté pour les matières épaisses.

        Une très bonne semaine, Cordialement

        Le sam. 2 mai 2020 à 21:17, L’ATELIER D’ISOLINE, créations uniques et sur

        J'aime

Répondre à l'Atelier d'Isoline x

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s